Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Malmenés par Fribourg Olympic en première mi-temps, les Lions de Genève ont réussi un retour incroyable en finale de la Coupe de la Ligue. Ils se sont imposés 73-64 dimanche à Montreux.

Menés de 19 points après 13 minutes de jeu, les Genevois avaient-ils prévu de se saborder durant la première mi-temps? La question n'a rien de stupide au vu des vingt premières minutes de basket offertes par les hommes d'Ivan Rudez. Il suffit de voir la fiche de David Ramseier lors de ses douze premières minutes passées sur le parquet. Aucun point, deux rebonds et surtout quatre fautes. Sorti pour cinq fautes la veille en demi-finale contre Union Neuchâtel, l'intérieur genevois n'a visiblement pas appris de ses erreurs.

Entre la 6e et la 13e minute, les Fribourgeois ont inscrit 19 points sans réplique. De 9-10, le score est passé à 9-28 avec des Genevois complètement à côté de leurs pompes. Dans ces circonstances favorables, les joueurs de Petar Aleksic ne se sont pas privés pour faire payer au prix fort leurs maladresses aux Lions.

Sans doute tancés par leur coach, les Genevois sont revenus de la pause avec de meilleures intentions et surtout une rigueur défensive retrouvée. Emmenés par un Juwann James (15 points) enfin capable d'aller chatouiller les Fribourgeois dans la raquette, les Lions ont refait surface. Les joueurs du bout du Léman ont même viré en tête à la 35e pour la première fois en pouvant compter sur un Stanback décisif (15 points). Un leadership que les hommes d'Ivan Rudez ne lâcheront pas.

Car en face, Fribourg a sombré en accumulant les fautes. Sihota, Marko Mladjan, Cotture et Miljanic ont contraint Petar Aleksic à faire jouer plus que de raison Kraljevic et Mbala. Bien huilée, la machine fribourgeoise s'est méchamment grippée et la petitesse du banc a coûté cher dans les derniers instants. Ce sont les joueurs de St-Léonard qui ont empilé les fautes et tenté des tirs dans des situations trop compliquées.

Les Lions de Genève enlèvent le trophée pour la deuxième fois après leur succès en 2013. Un sacre qui prouve que les hommes du président Imad Fattal ont un esprit de revanche plus élevé que la normale. Il faudra s'en souvenir lors des play-off, car ce Genève-là n'a rien d'un leader de pacotille.

Si le bilan sportif est intéressant, celui des spectateurs l'est aussi. Sur les quatre rencontres, ce sont 5300 personnes qui sont venues à Montreux. Il s'agit de la meilleure affluence pour la Coupe de la Ligue sous la forme du Final Four sur un week-end. Pour la première fois, la barre des 5000 spectateurs a été franchie. Une bonne publicité pour le basket suisse.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS