Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Beat Feuz a conquis la médaille de bronze lors de la descente olympique à Jeongseon. Le Bernois de 32 ans a terminé à 0''18 d'Aksel Lund Svindal qui a devancé de 0''12 Kjetil Jansrud.

Svindal, Jansrud, Feuz. Le podium de la descente olympique est conforme aux attentes. Les trois hommes s'étaient montrés très à l'aise lors des entraînements et c'est la forme du jour qui allait déterminer le vainqueur. Avec son dossard 5, Feuz a ouvert le bal des favoris. Le haut de parcours n'a pas semblé aussi propre que lors des tests chronométrés, mais ce n'est pas là que le Champion du monde en titre a laissé filer les centièmes décisifs. A mi-course, le vainqueur du Lauberhorn a perdu trop de temps. Pas grand-chose, une vingtaine de centièmes. Mais sur une descente pareille, difficile de refaire son retard.

Peut-être que la neige très froide a octroyé un petit avantage aux Norvégiens, généralement à l'heure dans ces conditions. Au niveau des skis, les trois hommes officient sur la même marque, inutile donc de chercher de ce côté-là les poussières de temps laissées par le Bernois. Mais Beat Feuz décroche tout de même sa première médaille olympique. A l'aise sur la piste russe de Sotchi, il n'avait pourtant terminé que 13e de la descente. Il s'agit donc d'une belle récompense pour celui qui s'est montré extrêmement régulier cet hiver et qui a remporté trois descentes cette saison.

Les autres Suisses ont logiquement concédé pas mal de temps. Mauro Caviezel a terminé 13e à 1''61, Marc Gisin 21e à 2''57 et Gilles Roulin 29e à 3''63.

Un titre mérité

Tous les spécialistes s'accordaient à dire qu'il faudrait réaliser la course parfaite pour s'imposer, hors Svindal n'a pas été irréprochable. La médaille d'or, il est allé la chercher sur la fin de la course, entre le 3e et le 5e temps intermédiaire. Son unique coup de chaud fut le passage de Kjetil Jansrud. Après 35 secondes de course, le deuxième meilleur viking possédait en effet 0''43 d'avance sur son coéquipier. Mais Jansrud n'est pas parvenu à produire autant de vitesse que Svindal sur la fin pour finalement échouer à 0''12.

Aksel Lund Svindal est un très beau champion olympique. A 35 ans, le Scandinave s'offre un deuxième titre olympique après l'or en Super-G à Vancouver en 2010. Il porte son total de médailles à quatre, puisqu'il avait récolté l'argent de la descente à Vancouver et le bronze en géant.

Les messieurs vont remettre ça demain vendredi avec le Super-G. La hiérarchie pourrait être un peu bouleversée, mais le duo norvégien fait clairement partie des grands favoris.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS