Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une employée de la Poste de Thônex (GE) de 41 ans est prévenue d'abus de confiance et d'induction de la justice en erreur. Elle avait affirmé avoir été victime d'un braquage le 5 mai à 15h00. Une histoire inventée pour dissimuler le fait qu'elle avait pris de l'argent dans la caisse.

L'employée avait déclaré avoir dû remettre à un individu armé 80'000 francs. Les enquêteurs ont toutefois rapidement eu des doutes sur son témoignage. Le fait que personne n'ait rien vu, alors que l'office était rempli de monde au moment des faits, est vite apparu comme suspect, a indiqué vendredi la police genevoise.

Histoire inventée

Confrontée à ses propos invraisemblables dans les locaux de la police judiciaire, l'employée a reconnu, au bout du compte, avoir inventé de toute pièce l'histoire de ce braquage pour cacher ses malversations. Elle avait en réalité pris 80'000 francs dans le coffre de la caisse de l'office dont elle avait la responsabilité.

Elle a expliqué aux inspecteurs avoir été contrainte d'agir ainsi car elle a eu peur qu'une personne, au sein de La Poste, découvre son manège.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS