Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Cyclisme - Les ramifications de l'Affaire Lance Armstrong pourraient bientôt s'étendre jusqu'à l'intérieur des frontières helvétiques.
Plusieurs quotidiens romands annoncent que Tony Rominger Management, une société crée par l'ancien coureur suisse Tony Rominger, serait impliquée dans un vaste réseau visant à financer un système de dopage et à pratiquer de l'évasion fiscale et du blanchiment d'argent.
Une enquête que mène actuellement le procureur de Padoue (It) vise à mettre en lumière les agissements du tristement célèbre Dr Michele Ferrari, dont les liens étroits avec Lance Armstrong ont été démontrés par le récent rapport de l'Agence antidopage étasunienne (Usada). "Des ramifications de ce réseau conduisent à la Suisse et à Neuchâtel. Plusieurs raisons sociales renvoient à l'ancien champion cycliste Tony Rominger."
Selon ces informations, "diverses sommes d'argent du réseau Ferrari ont transité par la Sàrl 'Tony Rominger Management'", basée dans le canton de Neuchâtel jusqu'en 2011 et désormais sise à Baar (ZG). Les enquêteurs italiens pourraient également s'intéresser à "d'autres personnalités suisses plus ou moins proches du monde du cyclisme".
Surnommé "Docteur EPO", Michele Ferrari a longtemps été en contact avec Lance Armstrong, qui vient d'être radié à vie du cyclisme par l'UCI à la suite de la publication du rapport de l'Usada. Le médecin avait également entretenu des rapports professionnels avec Tony Rominger lorsque celui-ci était encore coureur.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS