Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Conseil d'Etat a ouvert fin novembre une enquête administrative pour faire la lumière sur les dysfonctionnements au sein de son Service de l'informatique et des télécommunications (SITel). Les quatre acheteurs des ordinateurs volés à l'Hôpital fribourgeois et au SITel fin 2011 ont été pour leur part disculpés.

Le vol d'une telle quantité d'appareils, qui n'aurait pas dû passer inaperçu, inquiète le Conseil d'Etat. Celui-ci a décidé de vérifier d'autres soupçons concernant le SITel. "Il a ouvert une enquête administrative", précise à l'ats Christine Carrard, cheffe de la communication de la Direction des finances, confirmant une information communiquée par "La Télé".

Georges Godel, président du gouvernement fribourgeois, a entendu plusieurs rumeurs sur des cas de mobbing, de pots de vin et autres voyages offerts. "L'enquête doit apporter des preuves concrètes qui pourront mener à des sanctions allant jusqu'à des licenciements, comme l'a assuré M. Godel", poursuit Christine Carrard. Le Conseil d'Etat espère que l'enquête arrivera à terme fin janvier.

Plaintes classées

Les plaintes pénales contre les quatre acheteurs des ordinateurs volés ont été classées le 14 décembre. Ceux-ci avaient de bonnes raisons de penser que les prix fixés par le revendeur étaient économiquement possibles, explique vendredi le Procureur général Fabien Gasser dans un communiqué du Ministère public fribourgeois.

Le revendeur a avoué avoir trompé ces propriétaires de magasins d'informatique et inventé un scénario plausible. Les différents protagonistes ont été auditionnés cet été, au terme de l'enquête de police.

250 ordinateurs volés

Il était reproché aux acheteurs d'avoir acquis les appareils à bas prix pour les revendre. La société de l'un d'eux avait acheté 168 ordinateurs et celle appartenant aux trois autres 55 appareils, a précisé à l'ats Fabien Gasser.

Les procédures pénales ouvertes contre l'ancien employé du SITel, auteur du vol de plus de 250 ordinateurs, ainsi que son revendeur sont quant à elles toujours à l'instruction. Elles portent avant tout sur le nombre d'appareils volés, contesté par l'un des prévenus.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS