Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le siège d'Airbus Group à Blagnac (archives).

KEYSTONE/EPA/FREDERIC SCHEIBER

(sda-ats)

Le Serious Fraud Office (SFO), l'organe chargé de la lutte contre les délits et crimes économiques en Grande-Bretagne, a ouvert une enquête portant sur des soupçons de fraude et de corruption visant Airbus Group. L'avionneur européen l'a annoncé dimanche.

L'affaire porte sur l'utilisation par Airbus d'intermédiaires à l'étranger. L'agence britannique de crédit à l'exportation avait annoncé en avril avoir transmis un dossier concernant Airbus au SFO.

"Airbus Group a été informé par le SFO de l'ouverture d'une enquête sur des accusations de fraude, de pots-de-vin et de corruption dans le secteur de l'aviation civile d'Airbus Group liées à des irrégularités" concernant des consultants tiers, peut-on lire dans un communiqué.

"Airbus Group continue de coopérer avec le SFO", ajoute l'avionneur européen.

En avril, le groupe avait fait lui-même état de "certaines inexactitudes" dans des demandes de garanties de crédit à l'exportation auprès de l'UKEF.

Face à ces soupçons d'irrégularités, l'agence britannique de crédit à l'exportation avait annoncé la suspension de son soutien aux transactions d'Airbus, une décision suivie par les agences françaises et allemandes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS