Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le siège d'Airbus Group à Blagnac (archives).

KEYSTONE/EPA/FREDERIC SCHEIBER

(sda-ats)

Le Serious Fraud Office (SFO), l'organe chargé de la lutte contre les délits et crimes économiques en Grande-Bretagne, a ouvert une enquête portant sur des soupçons de fraude et de corruption visant Airbus Group. L'avionneur européen l'a annoncé dimanche.

L'affaire porte sur l'utilisation par Airbus d'intermédiaires à l'étranger. L'agence britannique de crédit à l'exportation avait annoncé en avril avoir transmis un dossier concernant Airbus au SFO.

"Airbus Group a été informé par le SFO de l'ouverture d'une enquête sur des accusations de fraude, de pots-de-vin et de corruption dans le secteur de l'aviation civile d'Airbus Group liées à des irrégularités" concernant des consultants tiers, peut-on lire dans un communiqué.

"Airbus Group continue de coopérer avec le SFO", ajoute l'avionneur européen.

En avril, le groupe avait fait lui-même état de "certaines inexactitudes" dans des demandes de garanties de crédit à l'exportation auprès de l'UKEF.

Face à ces soupçons d'irrégularités, l'agence britannique de crédit à l'exportation avait annoncé la suspension de son soutien aux transactions d'Airbus, une décision suivie par les agences françaises et allemandes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS