Toute l'actu en bref

Le numérique fait son entrée à l'école. Pour le ministre de l'économie Schneider-Amman, il faut augmenter le soutien financier dans le domaine de la formation (photo symbolique).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Le chef du Département de l'économie (DEFR), Johann Schneider-Ammann veut augmenter le soutien à la formation numérique. Il va soumettre au Conseil fédéral une enveloppe additionnelle d'environ 150 millions de francs pour renforcer l'apprentissage dans le digital.

Il est important de mettre en place dans les prochains mois les meilleures conditions possibles pour cet apprentissage, a déclaré le ministre dans l'émission "HeuteMorgen" de la radio SRF.

En janvier, son département a été chargé d'étudier les conséquences de la digitalisation sur la formation. Toute personne à n'importe quel stade de sa formation devrait être confrontée avec les nouvelles technologies numériques, avait indiqué le Bernois. Il faut lutter contre les appréhensions des gens.

Le crédit additionnel de 150 millions de francs demandé au Conseil fédéral n'est pas compris dans le dernier message relatif à l'encouragement de la formation, de la recherche et de l'innovation (FRI) 2017-2020 que vient d'adopter le Parlement. Johann Schneider-Ammann est conscient que la discussion financière sera à nouveau disputée.

Pour l'heure, il a l'intention de demander un crédit plafonné, "car dans la formation, nous ne pouvons pas facilement compenser". Mais il pourrait aussi vivre avec un soutien à la formation opéré par étapes ou qu'une petite partie soit économisée ailleurs.

"Mais l'essentiel est d'agir maintenant, systématiquement et intensivement. Cela coûte et les moyens doivent être mis à disposition", a déclaré le chef du DEFR. Le Conseil fédéral devrait traiter cette demande encore avant la pause estivale.

ATS

 Toute l'actu en bref