Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une ancienne employée de Restoshop, la chaîne de stations-service avec magasins et kiosques appartenant au fribourgeois Villars Holding, a obtenu gain de cause devant la justice bernoise pour licenciement abusif. Les faits remontent à décembre 2008.

Basée à Berne, la collaboratrice avait à l'époque revendiqué, avec quatre autres collègues, le respect du contrat-type de travail. Au lieu d'apporter les corrections requises, Restoshop avait remis "en guise de cadeau de Noël" leur lettre de licenciement aux cinq personnes, a rappelé le syndicat Unia qui rapporte les faits.

Quatre de ces employés ont depuis fait valoir leurs droits et obtenu une réparation les faisant bénéficier d'une indemnité cumulée totale de près de 27'000 francs. Le cas de la cinquième employée a quant à lui dû être porté devant la Cour suprême du canton de Berne.

L'instance vient de constater le licenciement abusif, a indiqué vendredi Unia, selon qui le cas montre que la protection offerte par le contrat-type dans le commerce de détail est insuffisante. L'employée a reçu une indemnité de plus de 14'000 francs (soit trois mois de salaire), plus un montant de plus de 4000 francs.

ATS