Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le cliché pris par SPHERE montre l'exoplanète rendue visible après avoir occulté la lumière de l'étoile.

UNIGE Pierre Bratschi

(sda-ats)

Une exoplanète a été découverte pour la première fois par imagerie directe en utilisant SPHERE, un instrument installé sur le Very Large Telescope implanté au Chili. Des chercheurs genevois ont participé à cette avancée.

SPHERE, l'acronyme pour Spectro Polarimetric High contrast Exoplanet REsearch, corrige en temps réel les turbulences atmosphériques terrestres et occulte la lumière de l'étoile, relève jeudi l'Université de Genève (UNIGE) dans un communiqué. Cet instrument développé en partenariat avec les astronomes de l'UNIGE peut ainsi prendre une véritable photographie de l'exoplanète.

La découverte de HIP65426b par SPHERE a nécessité entre six mois et une année de travail, a relevé Pierre Bratschi, astronome à l'UNIGE et responsable de communication de Pôle de recherche national (PRN) PlanetS. L'exploit est de taille, étant donné que moins de dix exoplanètes ont été découvertes par imagerie directe.

SPHERE est équipé d'un miroir qui se déforme 1200 fois par seconde et d'un coronographe qui permet d'occulter la lumière de l'étoile pour révéler celle de la planète. Il peut ainsi détecter le signal d'une planète jusqu'à un million de fois plus faible que son étoile hôte, précise l'UNIGE.

Plus de 3600 exoplanètes

HIP65426b est située à trois fois la distance Terre-Neptune de sa jeune étoile. Sa masse est six à douze fois plus élevée que celle de Jupiter et sa température avoisine les 1200 degrés.

Cette exoplanète intrigue les astronomes, car son étoile n'est pas entourée d'un disque de matière, comme c'est le cas pour la plupart des jeunes systèmes planétaires. Des questions se posent aussi sur le fait que l'étoile HIP65426 est très jeune et tourne très rapidement sur elle-même.

Le résultat obtenu via SPHERE est publié dans la revue Astronomy & Astrphysics. Actuellement, plus de 3600 exoplanètes ont été découvertes grâce à des méthodes indirectes. Ce sont les astrophysiciens genevois Michel Mayor et Didier Queloz qui ont découvert en 1995 la première planète en dehors du système solaire.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS