Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Deux personnes sont mortes et quatorze autres ont été blessées dans l'effondrement de trois immeubles d'habitation à Anvers.

KEYSTONE/EPA/OLIVIER HOSLET

(sda-ats)

Deux personnes sont mortes et quatorze autres ont été blessées dans l'effondrement de trois immeubles d'habitation à Anvers, ont annoncé mardi les autorités belges. Elles écartent la piste terroriste.

Les corps de deux victimes ont été extraits des décombres mardi matin et la police d'Anvers a dressé un bilan de cinq blessés graves et d'une victime dans un état critique.

Selon certains médias belges, l'effondrement aurait été provoqué par une explosion imputable à une fuite de gaz, ce que la police ne confirme pas.

Les huit autres blessés sont légèrement touchées.

L'explosion a eu lieu dans un quartier étudiant d'Anvers, dans la rue Paardenmarkt, située non loin de l'université. Elle a intégralement détruit trois bâtiments et en a fortement endommagé trois autres, attenants. Sa cause est encore inconnue, mais la police a rapidement communiqué qu'elle excluait un acte de terrorisme.

Solidarité

Dans une première réaction communiquée vers 23h15 via son compte Twitter, le bourgmestre de la ville, Bart De Wever, a souligné que "ses pensées vont aux victimes et à leur famille". "Anvers vous soutiendra", assure-t-il, parlant d'une "terrible explosion". "L'enquête devra déterminer les circonstances" de cet évènement, ajoute-t-il encore.

Il s'est également dit "très impressionné" par la solidarité immédiatement montrée par les habitants de la ville parmi lesquels beaucoup d'étudiants, qui ont immédiatement offert du soutien, et un hébergement sous leur toit, via les réseaux sociaux et le hashtag #paardenmarkt.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS