Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Armée de l'air japonaise a décidé en 1993 d'ouvrir l'ensemble des postes aux femmes, à l'exception des pilotes d'avions de chasse et de reconnaissance. Mais la restriction a été levée en 2015, permettant à Matsushima de rejoindre ce groupe d'élite (image symbolique).

KEYSTONE/EPA/SEBASTIEN DUPONT / FRENCH MINISTRY OF DEFENCE / HO

(sda-ats)

Une femme va devenir pilote de chasse pour la première fois au Japon. C'est une avancée dans l'archipel où de nombreux métiers restent peu ouverts à la gent féminine.

Premier lieutenant des Forces d'auto-défense (SDF, nom officiel de l'armée japonaise), Misa Matsushima, 26 ans, a terminé sa formation mercredi et sera officiellement nommée vendredi, a annoncé le ministère de la Défense dans un bref communiqué jeudi.

"Depuis le jour où j'ai vu le film 'Top Gun' quand j'étais à l'école primaire, j'ai toujours admiré les pilotes de chasse", a confié la jeune femme aux médias locaux. "Je veux continuer à travailler dur pour remplir ma mission", a-t-elle souligné, espérant que "des femmes suivront (son) chemin à l'avenir".

L'Armée de l'air a décidé en 1993 d'ouvrir l'ensemble des postes aux femmes, à l'exception des pilotes d'avions de chasse et de reconnaissance. Mais la restriction a été levée en 2015, permettant à Matsushima de rejoindre ce groupe d'élite, aux commandes de F-15. Trois autres femmes suivent actuellement la formation. Les femmes ne représentent que 6,4% des 228'000 membres de l'armée japonaise.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS