Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tête de série no 1 du tableau, Timea Bacsinszky a parfaitement tenu son rang Rabat. La Vaudoise a cueilli le titre à l'issue d'une finale parfaitement maîtrisée.

Timea Bacsinszky (WTA 15) s'est imposée 6-2 6-1 après 67 minutes de jeu devant Marina Erakovic (WTA 186). Issue des qualifications, la Néo-Zélandaise, qui avait écarté une balle de match la veille face à la Néerlandaise Kiki Bertens (WTA 97), n'avait pas les armes pour s'opposer à une Timea Bacsinszky aussi inspirée et affûtée. Cette finale ne fut qu'un long monologue, conclue su r un retour gagnant en coup droit.

Deux semaines après la demi-finale de la Fed Cup qu'elle avait traversée comme une ombre, la Vaudoise a retrouvé au Maroc la flamme qui lui avait permis l'an dernier de se hisser dans le top ten. Elle a aussi retrouvé la surface sur laquelle son tennis s'exprime le mieux. Demi-finaliste du dernier Roland-Garros, Timea Bacsinszky peut réaliser une grande saison sur terre battue. Après Rabat, elle devra enchaîner très vite avec Madrid où l'attend, dans d'autres conditions de jeu en raison de l'altitude, un premier tour contre l'Allemande Andrea Petkovic (WTA 29).

A Rabat, Timea Bacsinszky a enlevé son quatrième titre, le premier de sa carrière sur terre battue. Même si l'opposition n'était pas de première force, remporter un tournoi avec le statut de tête de série no 1 n'est jamais simple. Surtout au sortir d'une expérience aussi traumatisante qu'a pu être la demi-finale de Fed Cup à Lucerne.

ATS