Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'embellie se confirme pour Novak Djokovic. Pour la première fois depuis janvier, le Serbe s'est qualifié pour une finale au Masters 1000 de Rome, où il en découdra dimanche avec Alexander Zverev.

Novak Djokovic a dû gagner deux matches samedi pour retrouver la finale, quatre mois après celle gagnée à Doha en ouverture de saison. Le no 2 mondial a, d'abord, dû terminer son quart de finale face à Juan Martin Del Potro, interrompu la veille par la pluie au début de la deuxième manche. Vainqueur 6-1 6-4 de l'Argentin, Novak Djokovic a ensuite enchaîné en soirée face Dominic Thiem, qu'il a laminé 6-1 6-0.

Etincelant vainqueur de Rafael Nadal vendredi, Dominic Thiem est apparu méconnaissable. Vidé par son exploit de la veille, l'Autrichien a forcé quasiment toutes ses frappes, offrant beaucoup trop de points à un Djokovic en net regain de forme.

En quête d'un 68e titre sur le circuit, d'un cinquième à Rome, le Serbe affrontera dimanche un autre représentant de la "Next Gen" - la nouvelle génération mise en avant par l'ATP -, Alexander Zverev. L'Allemand s'est qualifié pour la première grande finale de sa carrière en se débarrassant de l'Américain John Isner, 6-4 6-7 (5/7) 6-1.

A 20 ans et un mois, et annoncé comme un possible futur no 1 mondial, Alexander Zverev est le plus jeune joueur à atteindre une finale en Masters 1000 depuis... Novak Djokovic, qui avait 19 ans lorsqu'il avait été titré à Miami en 2007.

Samedi face à John Isner, tombeur en 8e de finale de Stan Wawrinka, Alexandre Zverev n'a pas paru gêné par l'enjeu. Et malgré la perte du deuxième set, il n'a jamais semblé vraiment en danger face au géant américain (2m08) qui, hormis son service, n'avait pas les armes pour rivaliser.

ATS