Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La finale de la Coupe de Suisse masculine opposera Union Neuchâtel aux Lugano Tigers le 11 avril prochain.

Vainqueurs du trophée en 2013, les Neuchâtelois ont privé Fribourg Olympic d'une finale à domicile en allant s'imposer 75-76 à St-Léonard. Les Tessinois, dont le dernier sacre dans la compétition remonte à 2012, se sont quant à eux imposés 70-65 face aux Lions de Genève à l'Istituto elvetico.

Battu en finale l'an dernier par les Lions de Genève, Fribourg Olympic semblait pourtant maîtriser son sujet lorsque Nemanja Calasan donnait quatre longueurs d'avance à son équipe à 3'53'' de la fin du match (70-66). La troupe de Petar Aleksic, qui restait sur cinq victoires toutes compétitions confondues face à Union, pensait peut-être même avoir fait le plus dur lorsque Marko Mladjan trouvait la cible à 3 points à 2'09'' du terme (75-73).

Olympic, qui a pu compter sur un remarquable Rajvarinder Sihota (30 points, avec un 7/9 à 3 points, et 12 rebonds), craquait cependant dans le "money time". Le maigre 3/6 réussi par Union Neuchâtel sur la ligne des lancers-francs dans les deux dernières minutes suffisait au bonheur d'une équipe une nouvelle fois emmenée par ses intérieurs Pape Badji (26 points, 10 rebonds) et Babacar Touré (13 points, 11 rebonds).

Lugano a également forcé la décision dans les dix dernières minutes de jeu, grâce notamment à Antonio Ballard. Le meneur américain signait un précieux "double double", avec 26 points et 10 rebonds. Il captait, surtout, un rebond offensif crucial à 34'' de la fin alors que Derek Stockalper avait manqué le deuxième lancer-franc dont il avait bénéficié.

Victime d'une faute de David Ramseier, Ballard ne tremblait pas sur la ligne des lancers-francs et donnait cinq longueurs d'avance aux Tigers (66-61). Il récidivait à 28'' du terme (68-63), et Matt Schneidermann l'imitait à 16'' du "buzzer". Dominés dans le dernier quart-temps, les Lions de Genève menaient pourtant 47-53 à la 28e. Les tenants du trophée encaissaient alors un partiel de 12-0 pour se retrouver menés 59-53. Le vent avait tourné.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS