Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Fribourg - Une foule émue et recueillie a assisté ce samedi à Fribourg aux funérailles de Mgr Bernard Genoud, décédé mardi des suites d'un cancer du poumon. La cérémonie a été à l'image de l'évêque défunt de Lausanne, Genève et Fribourg: simple et authentique.
Dans son homélie, l'évêque auxiliaire de Genève, Mgr Pierre Farine, a mis l'accent sur le goût de l'harmonie qu'avait Mgr Genoud. Il l'a recherchée dans la musique, la philosophie et dans sa démarche théologique. "Sa grande souffrance a été de découvrir que tout n'était pas harmonie dans l'Eglise".
Au nom des gouvernements fribourgeois, vaudois et genevois, le président de Conseil d'Etat fribourgeois Beat Vonlanthen lui a rendu hommage en français et en allemand. "Tous ceux qui l'ont connu ont été conquis par ce 'prêtre heureux', aussi profond que pétillant".
Caveau de la cathédrale
Lorsque tous les fidèles ont quitté la cathédrale St-Nicolas, le cercueil a été descendu dans la crypte. Seul un tout petit nombre de personnes dont le frère et la soeur de Mgr Genoud ont pu accompagner son cercueil dans le caveau du sanctuaire.
Peu avant la cérémonie, le cercueil du défunt a été déposé au sol devant l'entrée de la cathédrale en signe d'humilité. Un contingent des grenadiers fribourgeois a monté une garde d'honneur. Sept gardes suisses du Vatican étaient présents.
Une procession en blanc et mauve
Nombreux sont ceux qui n'ont pas trouvé de place dans la cathédrale. Les fidèles ont pu suivre la cérémonie sur un écran géant dans l'église des Cordeliers, à quelques pas de la cathédrale.
Le Conseil d'Etat fribourgeois était représenté par cinq de ses sept membres. Le gouvernement vaudois a délégué le conseiller d'Etat Philippe Leuba. Neuchâtel était représenté par le président de son Grand Conseil. Plusieurs parlementaires fédéraux étaient aussi présents.
Mgr Genoud est resté à la tête du diocèse pendant 11 ans. Ses dernières années auront été marquées par les souffrances aussi bien physiques que liées à son activité. Après un premier cancer en 2007, le cancer du poumon qui s'est déclaré en 2009 lui a été fatal. Dans son diocèse, Mgr Genoud a dû en particulier affronter la tourmente soulevée par les affaires de prêtres pédophiles.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS