Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Une garde tuée et deux touristes enlevés dans le parc des Virunga

Le parc naturel des Virunga en RDC, le plus ancien d'Afrique, s'étend à travers la province du Nord-Kivu infestée de groupes armés congolais ou étrangers (archives).

KEYSTONE/AP/JEROME DELAY

(sda-ats)

Une garde a été tuée vendredi lors d'une attaque menée par des assaillants non identifiés dans le parc des Virunga dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), a indiqué la direction du parc à l'AFP. Deux touristes britanniques ont également été enlevés.

"Je confirme que notre véhicule a été attaqué. Trois personnes ont été enlevées dont deux touristes", a déclaré le directeur du parc, le Belge Emmanuel de Mérode. Le porte-parole du parc, Joël Wengumala, a par la suite fait état de la mort d'une garde et précisé que les touristes enlevés étaient britanniques.

A Londres, le Foreign Office (ministère britannique des Affaires étrangères) a confirmé que deux ressortissants étaient concernés par ce rapt. "Nous sommes en contact étroit avec les autorités de la RDC", a-t-il indiqué dans un communiqué.

Des bords du lac Kivu et du volcan Nyiragongo à la sortie de Goma jusqu'aux monts Rwenzori à la frontière avec l'Ouganda, le parc naturel des Virunga, le plus ancien d'Afrique, s'étend sur 7800 km2 et sert de refuge à des espèces menacées comme le gorille des montagnes.

Créé durant la colonisation belge, il s'étend à travers la province du Nord-Kivu. Cette région est infestée de groupes armés congolais ou étrangers prétendant défendre des causes au Rwanda ou en Ouganda

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.