Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

EasyJet a annoncé avoir essuyé une perte après impôts de 54 millions de livres, soit 73 millions de francs (archives).

KEYSTONE/APA/APA/ROBERT JAEGER

(sda-ats)

Malgré le coût de l'intégration d'actifs d'Air Berlin, EasyJet a fortement réduit ses pertes lors du premier semestre. La compagnie aérienne britannique à bas coût a profité d'une augmentation du nombre de passagers transportés.

Le groupe basé à Luton dans le nord de Londres a annoncé mardi dans un communiqué avoir essuyé une perte après impôts de 54 millions de livres (73 millions de francs) au cours du premier semestre, achevé fin mars. Un an plus tôt, la perte avait atteint 192 millions.

EasyJet a profité de la bonne tenue de son trafic de passagers, dont le nombre a progressé de 3 millions à 36,8 millions sur le semestre, dont 0,7 million grâce au rachat d'actifs d'Air Berlin sur l'aéroport berlinois de Tegel. En parallèle, son taux de remplissage a augmenté à 91,1%.

Le chiffre d'affaires a bondi de 19,5% à 2,18 milliards de livres, porté par un effet calendaire favorable pour les fêtes de Pâques, ainsi que par les déboires de concurrents. On peut citer en particulier la faillite de Monarch et d'Air Berlin, ou encore les problèmes d'annulations de vols chez l'irlandais Ryanair.

Exercice annuel dans le noir

"Notre performance a été soutenue par la baisse des capacités d'autres compagnies, mais a également été aidée par la force de la marque EasyJet", se félicite le nouveau directeur général Johan Lundgren, cité dans le communiqué.

Malgré tout, la compagnie a encore subi une perte, même si elle se réduit d'une année sur l'autre. Sont notamment en cause le coût du rachat des actifs de la compagnie insolvable Air Berlin, dont 25 Airbus A320 à Tegel, ainsi que les liaisons court-courrier correspondantes. EasyJet a également perdu de l'argent sur la vente et la reprise en location de dix A319.

Pour l'exercice annuel achevé fin septembre, EasyJet prévoit un bénéfice avant impôt entre 530 et 580 millions de livres, en intégrant les pertes liées à Tegel. La compagnie compte investir sur le marché des vacances pour faire croître sa part de marché sur ce créneau, renforcer le nombre des voyageurs d'affaires et lancer un nouveau programme de fidélité.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS