Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

A la grande surprise des chercheurs, les étoiles de la grande nébuleuse d'Orion n'ont pas toutes le même âge.

KEYSTONE/EPA European Southern Observatory/ESO/G. BECCARI HANDOUT

(sda-ats)

La grande nébuleuse d'Orion et ses "bébés étoiles" ont été débusqués à 1350 années-lumière de la Terre. L'image spectaculaire de cette "pépinière" a été diffusée jeudi par l'Observatoire européen austral (ESO).

L'image a été capturée par le Very Large Telescope (VLT) de l'Observatoire européen austral (ESO), implanté à 2600 mètres d'altitude au Chili. Très détaillée, elle va permettre de comprendre un peu mieux comment se forment ces nébuleuses, ces nuages de centaines de milliers d'étoiles qui peuplent les galaxies.

Les chercheurs ont déjà pu déterminer la masse et l'âge des étoiles. A leur grande surprise, les données ont révélé trois groupes d'étoiles d'âges différents. "La qualité incroyable des images a révélé sans aucun doute trois populations distinctes d'étoiles dans les parties centrales d'Orion", déclare Giacomo Beccari de l'ESO.

Naissance en rafales

Auparavant, on pensait que toutes les étoiles d'une jeune nébuleuse se formaient en même temps. "Cette nouvelle découverte suggère plutôt que la formation d'étoiles se déroule en rafales et plus rapidement qu'on ne le pensait auparavant", précise un communiqué de l'ESO.

Située dans la Voie Lactée - notre galaxie -, la nébuleuse d'Orion est la fabrique à étoiles la plus proche de nous. Découverte au XVIIe siècle, elle est constituée de gaz et de poussières interstellaires illuminés par des amas d'étoiles chaudes et massives. Elle s'étend sur une trentaine d'années-lumière.

ATS