Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'exposition "Apolide" - en français apatride - a pour but de proposer une île colorée et ouverte à tous, selon l'artiste Oppy De Bernardo, ici au centre de son oeuvre.

Keystone/KEYSTONE/TI-PRESS/SAMUEL GOLAY

(sda-ats)

La Piazza Grande de Locarno accueille depuis vendredi et jusqu'à mi-avril 6500 bouées de plastique sur 3500 mètres carrés. Cette installation de l'artiste local Oppy De Bernardo évoque le sort des nombreux réfugiés noyés lors de leur passage à travers la Méditerranée.

L'exposition "Apolide" - en français apatride - a pour but de proposer une île colorée et ouverte à tous, a déclaré l'artiste devant les médias samedi. Les bouées de tous types et de toutes formes représentent les diverses façons de venir en aide: "nous traînons tous avec nous un sac plein de problèmes, et avons besoin que quelque chose vienne à notre secours".

Les personnes souhaitant emporter une bouée chez elles peuvent s'annoncer à partir du 11 avril.

L'installation a déjà suscité les critiques de la Lega: deux membres du conseil communal de Locarno appartenant à ce parti ont pointé le gaspillage des deniers publics pour un projet vain et demandé son coût à la municipalité. Certains internautes se sont aussi demandés où ira tout ce plastique une fois l'exposition terminée.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS