Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

"Les responsables de la police de la base travaillent avec du personnel habilité à manipuler les matières dangereuses, le NCIS (bureau d'investigation criminelle de la Marine) et le FBI", est-il indiqué dans le communiqué (archives).

KEYSTONE/AP FBI/STR

(sda-ats)

Onze personnes sont tombées malades mardi après qu'une lettre a été ouverte dans une base militaire d'Arlington, en Virginie, a annoncé un porte-parole. Trois autres ont été transportées à l'hôpital.

"Quelqu'un a ouvert une lettre et tout le monde au bureau a commencé à se sentir mal", a expliqué Leah Rubalcaba, porte-parole de la base militaire. Les trois personnes emmenées à l'hôpital se trouvent dans un état stable, a annoncé le service des pompiers via Twitter.

La lettre a été ouverte dans un bâtiment administratif cette base placée sous le contrôle de l'armée des Etats-Unis. Les Marines, qui occupent également une partie de la base, ont indiqué que des mesures préventives ont été prises, avec des évacuations de personnel. Certains Marines ont dû recevoir des soins.

"Les responsables de la police de la base travaillent avec du personnel habilité à manipuler les matières dangereuses, le NCIS (bureau d'investigation criminelle de la Marine) et le FBI. Le bâtiment a été évalué et évacué", est-il indiqué dans le communiqué.

Trois militaires ont expliqué à la chaîne CNN avoir ressenti des "sensations de brûlure" sur les mains et le visage.

"Il est bien trop tôt pour spéculer sur cela, nous devons attendre et laisser les enquêteurs faire leur travail", a indiqué à l'AFP le porte-parole des Marines, Brian Block, expliquant qu'il était impossible de dire à ce stade s'il s'agissait ou non d'une attaque terroriste.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS