Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Athlétisme - La Russe Darya Pishchalnikova, médaillée d'argent du disque aux JO de Londres cet été, a été contrôlée positive aux stéroïdes, a annoncé l'agence russe antidopage.
"Le premier échantillon s'est révélé négatif quand le second contenait des traces d'une substance interdite", a déclaré le directeur de l'agence russe antidopage Nikita Kamayev, cité par l'agence de presse ITAR-TASS.
Selon le quotidien sportif Sport Express, qui a révélé l'affaire, le test a été effectué juste avant les Jeux de Londres mais le résultat positif de l'échantillon B n'a été connu qu'après.
Pishchalnikova, 27 ans, avait déjà été suspendue près de trois ans pour dopage entre 2008 et 2011, pour avoir truqué des échantillons, en compagnie de six autres athlètes.
Le président de la Fédération russe d'athlétisme Valentin Balakhnichyov, qui s'est dit indigné que cette information soit parue dans la presse, a demandé aux médias d'attendre "encore deux semaines" que l'enquête fût close.
Si la culpabilité de Pishchalnikova était avérée et qu'elle devait être déchue de sa médaille olympique, cela pourrait profiter à la Cubaine Yarelys Barrios, quatrième à Londres. La Chinoise Li Yanfeng, en bronze, pourrait, elle, prendre l'argent. La Croate Sandra Perkov avait été sacrée, avec un jet de 69,11 m, loin devant Pishchalnikova (67,56 m).
Mercredi, une autre athlète russe, Inga Abitova, spécialiste des courses de fond, avait été suspendue deux ans pour non-respect du code antidopage. Des résultats anormaux avaient été retrouvés dans le profil sanguin de son passeport biologique.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS