Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Presque tous les cantons ont bouclé l'année 2009 sur des résultats meilleurs qu'espéré. A l'exception de Neuchâtel et Schwyz, les finances cantonales ont affiché des excédents malgré la mauvaise conjoncture. Vaud et Genève arrivent en tête de liste.
Le retour de bâton attendu n'a pas encore eu lieu. "Les effets des bonnes années se sont encore fait sentir sur l'exercice écoulé", a expliqué Andreas Huber, secrétaire de la Conférence des directeurs cantonaux des finances. Les craintes liées aux baisses de recettes fiscales se reportent toutefois sur les comptes d'Etat 2010 et 2011.
Un recul généralisé des rentrées d'impôts est à prévoir, notamment au niveau des entreprises, a estimé Andreas Huber. Des effets structurels, à l'image du nouveau régime de financement des soins, auront également des conséquences sur les finances des cantons.
Economiste auprès de l'institut de recherches économiques BAK à Bâle, Martin Eichler relève pour sa part que "si la crise a été réelle, ses effets ont été moins massifs que prévu". Le marché de l'emploi a aussi mieux tenu le choc qu'escompté. L'afflux élevé de main-d'oeuvre étrangère hautement qualifiée et bien rémunérée ces dernières années a en outre permis d'atténuer le recul des recettes fiscales.
Les cantons se sont aussi imposés une discipline financière, a précisé Martin Eichler. A l'instar d'Andreas Huber, il met néanmoins en garde: "Les conséquences de la conjoncture se feront ressentir malgré tout".
Plusieurs cantons ont d'ailleurs inscrit une perte dans leur budget 2010, corroborant ces prévisions.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS