Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un rassemblement en faveur des réfugiés réunissant des milliers de personnes a été émaillé d'accrochages samedi à Zurich. La police a fait usage de balles en caoutchouc contre des manifestants, comme l'a montré une vidéo sur le portail d'information watson.ch.

L'événement, autorisé à la dernière minute par la police municipale, s'est tenu dans le quartier réputé "chaud" de la Langstrasse. Le rassemblement, qui a attiré 3000 participants selon les organisateurs, se voulait pacifique. Répondant à l'appel d'un groupe d'artistes de la ville, il a critiqué les obstacles placés sur la route des demandeurs d'asile tentant de gagner l'Europe.

La politique migratoire restrictive des Etats européens a été clouée au pilori. L'atmosphère "raciste" régnant en Suisse n'a pas non plus été épargnée, notamment l'exploitation politique qu'en fait l'UDC.

Mais un groupe de manifestants n'a pas daigné en rester au rassemblement pacifique. Il a mis en branle un défilé non autorisé. La situation a dégénéré lorsque la police a barré la route à ces militants.

Les esprits se sont ensuite calmés. Les forces de l'ordre se sont limitées par la suite à bloquer l'accès à plusieurs rues pour circonscrire le mouvement.

ATS