Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un million et demi de personnes ont manifesté à Barcelone, à l'occasion du Jour de la Catalogne. elles défilaient à l'appel des indépendantistes qui accusent l'Etat central d'entraîner cette grande région endettée dans la spirale de la crise.

"Le peuple catalan a répondu d'une façon magnifique" à l'appel, a dit Carme Forcadell, présidente de l'Assemblée nationale catalane (ANC), une association organisatrice de la manifestation. La police catalane a chiffré le nombre de manifestants à 1,5 million, tandis que la presse soulignait une participation sans précédent depuis le défilé historique de 1977 pour l'autonomie de la région.

Fait exceptionnel, les organisateurs ont réussi, malgré des dissensions, à rassembler quasiment toutes les autres organisations indépendantistes ou souverainistes sur un parcours unique. "Que veut cette foule? Un nouvel Etat d'Europe. Que veulent ces gens? Une Catalogne indépendante", hurlaient en catalan les manifestants venus en famille et entre amis.

"Nous payons pour les autres"

"La crise donne des arguments pour l'indépendance", affirme Mar Tarres, une avocate de 24 ans. "Il y a le sentiment qu'il y a plus de coupes ici parce que nous payons pour les autres. Par exemple, il y a des régions où ils ont construit des aéroports sans avion comme à Castellon", dans la région de Valence, ajoute-t-elle.

"Nous sommes totalement spoliés et l'argent de nos impôts se perd à Madrid", s'emporte aussi Eva Garcia, une étudiante en histoire de 21 ans. "Le système de solidarité entre régions est injuste. L'Allemagne le fait mieux que nous", renchérit Oriol Trullas, conseiller financier de 24 ans.

Le gouvernement nationaliste (CiU) de Catalogne avait lui-même appelé à une participation massive, décidé à faire pression sur Madrid pour revoir le pacte budgétaire qui définit combien l'Etat, qui collecte l'impôt, reverse à la région.

Selon un sondage réalisé en juillet, 51,1% des Catalans voteraient "oui" aujourd'hui à l'indépendance en cas de référendum, contre 36% en mars 2001.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS