Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lisbonne - Un demi-million de personnes ont participé à la messe célébrée par Benoît XVI à Fatima, au Portugal. Cette affluence prouve, selon l'Eglise, que le peuple chrétien soutient son pape face à la crise des scandales pédophiles.
Intervenant devant des représentants d'oeuvres sociales, le pape a affirmé que l'avortement et le mariage homosexuel étaient parmi les "défis les plus insidieux et les plus dangereux" d'aujourd'hui. Le Portugal, malgré sa forte majorité catholique, s'apprête à autoriser le mariage gay, trois ans seulement après avoir dépénalisé l'IVG.
Pour le porte-parole du Vatican, "le scandale des abus" sexuels n'a pas "affaibli" le soutien des fidèles au pape. Selon le porte-parole de l'épiscopat portugais, "environ un demi-million" de personnes ont assisté à la messe papale, pour commémorer la première apparition de la Vierge, le 13 mai 1917, à trois petits bergers de cette bourgade du centre du Portugal.
Convaincu que la Vierge de Fatima lui avait sauvé la vie lors de l'attentat du 13 mai 1981 à Rome, Jean Paul II avait offert au sanctuaire la balle qui l'avait grièvement blessé, aujourd'hui enchâssée dans sa couronne.
Selon l'Eglise catholique, la Vierge serait apparue à plusieurs reprises au long de l'année 1917 à Jacinta, Francisco et Lucia, âgés de 7 à 10 ans, leur "révélant" trois "secrets", jugés prophétiques de l'Histoire du XXe siècle.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS