Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Une minute de silence pour les victimes de Newtown

Une minute de silence a été observée et les cloches des églises à Newtown et à travers les Etats-Unis ont sonné vendredi à 09h30 en hommage aux 26 victimes de la tuerie de Newtown, il y a une semaine. Le lobby des armes estime que la seule réponse aux fusillades est de se défendre par les armes.

Les cloches ont sonné 26 fois en souvenir des 20 enfants et des six adultes tués au fusil d'assaut par Adam Lanza, un jeune homme de 20 ans, dans l'école de Sandy Hook vendredi 14 décembre à 09h30 (heure locale).

Le président Barack Obama a observé cette minute à la Maison Blanche. La présidence avait appelé sur Twitter les Américains à se joindre à cet hommage nommé sur le réseau social "MomentforSandyHook".

Journée de deuil

"20 enfants magnifique et 6 adultes remarquables. Ensemble, nous continuerons et nous ferons en sorte que notre pays soit digne de leur mémoire", a indiqué le président américain dans un tweet diffusé sur le compte de la Maison Blanche.

Le gouverneur du Connecticut Dannel P. Malloy avait pour sa part déclaré ce vendredi "journée de deuil". Il a également demandé aux habitants d'observer une minute de silence.

"Pleurons ensemble collectivement la perte de ces trop nombreuses et prometteuses vies", a écrit le gouverneur dans un communiqué. "Bien que nous ne puissions pas mesurer le chagrin de ces familles, nous pouvons leur dire que nous sommes à leurs côtés pendant ces moments difficiles", a-t-il ajouté.

Les armes comme solution

Le puissant lobby américain des armes, la National Rifle Association (NRA), a estimé quant à elle que la seule réponse aux fusillades comme celle de Newtown était de se défendre par les armes. La première conférence de presse de la NRA après le drame du Connecticut a été perturbée par des manifestants.

"La seule façon de stopper un méchant avec une arme est de lui opposer quelqu'un de bien avec une arme", a estimé devant la presse le vice-président exécutif de la NRA, Wayne Lapierre. Ce dernier s'est dit également favorable à un policier armé devant chaque école. Il a enfin dénoncé le rôle des films et jeux vidéo violents.

Des manifestants ont perturbé cette première conférence de presse du puissant lobby, brandissant notamment une banderole où on pouvait lire en grandes lettres "la NRA tue nos enfants".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.