Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une mutinerie dans une prison à Colombo a fait 27 morts et 43 blessés, a-t-on appris samedi de source hospitalière sri-lankaise. Les faits se sont produits quand la police perquisitionnait pour rechercher de la drogue et des téléphones portables introduits en fraude dans l'établissement.

"Seize cadavres sont à l'hôpital et 11 autres ont été découverts à l'intérieur de la prison" de Welikada, a déclaré le ministre aux membres du Parlement. "J'ai désigné un comité de trois membres pour enquêter sur cet incident", a-t-il ajouté.

Selon un porte-parole de l'armée, les gardiens de la prison, la police et l'armée continuent de faire des recherches dans l'établissement. Ils pourraient découvrir d'autres cadavres.

Drogue recherchée

Les émeutes ont opposé vendredi pendant plusieurs heures le personnel de sécurité à des détenus. Elles ont éclaté alors que les forces de la police spéciale STF perquisitionnaient pour rechercher de la drogue et des téléphones portables introduits en fraude dans la prison, a indiqué un responsable militaire sur les lieux.

"Certains détenus ont pris des armes et les ont utilisées", a déclaré un militaire qui a demandé à conserver l'anonymat. "La situation est maintenant entièrement sous contrôle", a-t-il précisé.

Selon le ministre en charge des prisons, Chandrasiri Gajadeera, les détenus s'étaient emparés de 82 armes à feu, dont des fusils automatiques, dans une armurerie de la prison qu'ils avaient forcée. Mais les autorités ont pu retrouver la majorité d'entre elles. Les recherches se concentrent sur cinq armes qui manquent encore.

Chef de la police touché

Selon le directeur de l'Hôpital national de Colombo, parmi les blessés encore hospitalisés se trouvent 13 policiers des forces spéciales, quatre soldats et un passant. Le chef des forces spéciales a également été blessé par balles.

Pendant l'émeute, qui a nécessité l'intervention de l'armée, quelques détenus ont essayé de s'enfuir et les forces de sécurité ont tiré sur eux. Des gaz lacrymogènes ont également été utilisées contre les détenus, selon des témoins.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS