Navigation

Une nouvelle entité voit le jour dans le Jura bernois

Ce contenu a été publié le 16 mars 2014 - 14:59
(Keystone-ATS)

Après deux échecs consécutifs, un projet de fusion de communes dans le Jura bernois a passé la rampe du vote populaire. Les habitants de quatre villages ont accepté à une large majorité la création de la commune de Petit-Val.

Le projet reste toutefois modeste, la nouvelle commune ne comptera en effet que quelque 400 habitants. Le contrat de fusion a été accepté dimanche par 72,9% des votants. La participation s'est élevée à 84%, a indiqué le comité de pilotage.

Le village de Monible a accepté le regroupement par 100% des votants. A Châtelat, le oui a atteint 60,6%, à Sornetan 88,9% et à Souboz à 57,5%. Cette nouvelle entité administrative, située à l'entrée des Gorges du Pichoux à l'écart des grands axes de communication, verra le jour le 1er janvier 2015.

Ce résultat très net peut s'expliquer par l'absence d'un groupe d'opposants. Pour les autorités, la fusion permettra d'offrir à la population de meilleures prestations. Les quatre villages partageaient déjà une identité commune et étaient unis dans de nombreux domaines.

D'autres projets

Ce succès pourrait relancer les projets de fusions de communes dans le Jura bernois après deux échecs. En février, le projet baptisé "Trois-Rivières" était largement refusé en votation populaire. Et avant, c'était le projet Valbirse qui avait pris l'eau.

Seules deux fusions de communes dans l'histoire récente du Jura bernois avaient abouti avant Petit-Val. En juin 2013, les citoyens de Diesse, de Prêles et de Lamboing acceptaient une union. Fin février 2013, c'était le mariage entre Plagne et Vauffelin-Frinvillier qui passait la rampe de la votation populaire.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article