Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La nouvelle extension du réseau de tram genevois a été inaugurée samedi aux Ponts de l'Ile. La mise en service du tramway Cornavin-Onex-Bernex (TCOB) précède de vingt-quatre heures une réorganisation complète du réseau des Transports publics genevois (TPG).

Les conseillers d'Etat Michèle Künzler, Pierre-François Unger et Mark Muller ont assisté à la cérémonie de couper de rubans, en présence des représentants des villes et des communes traversées par le tram 14: Genève, Lancy, Onex, Confignon et Bernex. Le cortège de tramways a ensuite rallié le terminus de Bernex pour la partie officielle.

Ce chantier long de 7 km a considérablement perturbé la vie des Genevois et la circulation durant les 37 mois nécessaires aux travaux. Cette ligne de tram très attendue permet désormais de relier directement l'ouest du canton de Genève à Meyrin. L'investissement s'est monté à 320 millions de francs.

Le lancement de cette nouvelle ligne est l'une des composantes d'une restructuration du réseau genevois dans son entier. Dès dimanche 11 décembre, il s'articulera autour des trois lignes de tram, contre sept actuellement, sur lesquelles viendront converger les lignes de bus. Les arrêts Gare Cornavin, Stand, Plainpalais et Bel-Air seront les quatre points névralgiques du réseau.

Les tarifs revus à la hausse

Les TPG annoncent que la mise en service du TCOB permet une augmentation de 25% de leur offre, avec "un réseau plus dense, plus rapide et plus performant". Le prix de certains billets et abonnements a été revu à la hausse. Le tarif d'un billet "Tout Genève" valable pendant 60 minutes passe par exemple de 3 à 3 francs 50.

Le prolongement de la ligne numéro 14 - un tronçon de 2,3 km jusqu'à Bernex-Vailly - est prévu pour fin 2014. Les travaux devraient commencer début 2012. Ces aménagements, ainsi que la ligne ferroviaire du CEVA, dont le chantier a débuté il y a moins d'un mois, se font dans la perspective du passage attendu de Genève à une agglomération d'un million d'habitants.

ATS