Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Kaboul/Londres - Une Britannique enlevée fin septembre dans l'est de l'Afghanistan a été tuée par ses ravisseurs. Elle a perdu la vie lors d'une opération de libération des forces américaines qui a mal tourné, ont annoncé samedi les autorités britanniques et l'OTAN.
"Linda Norgrove, la travailleuse humanitaire enlevée dans l'est de l'Afghanistan le 26 septembre, a été tuée par ses ravisseurs au cours d'une opération de sauvetage la nuit dernière" (vendredi soir), a indiqué le ministre britannique des Affaires étrangères, William Hague.
"Nous avons reçu des informations sur l'endroit où Linda était détenue et nous avons décidé que, étant donné le danger qu'elle courait, sa meilleure chance d'être libérée saine et sauve était que nous agissions sur la base de cette information. La responsabilité de cette conclusion tragique repose entièrement sur les preneurs d'otage", a ajouté M. Hague.
Le général David Petraeus, a assuré que ses militaires avaient fait "tout leur possible" pour sauver la Britannique de 36 ans. Selon une source au sein du gouvernement britannique, l'opération a été conduite par des troupes américaines "pour le compte" de l'OTAN. Les troupes britanniques, stationnées dans le sud du pays, n'ont pas été impliquées.
GrenadeSelon un responsable des renseignements afghans, les ravisseurs ont jeté une grenade dans la pièce où était séquestrée Linda Norgrove quand ils ont compris que des soldats approchaient de la maison. Les soldats ont alors fait feu et tué l'ensemble des preneurs d'otage.
Mme Norgrove, d'origine écossaise, avait été enlevée le 26 septembre, avec trois accompagnateurs afghans, dans la province du Kunar. Les talibans avaient démenti être responsables. Le mouvement insurgé n'est cependant pas homogène et des groupes locaux peuvent très bien agir indépendamment.
Mme Norgrove est la seconde humanitaire tuée en Afghanistan en quelques mois seulement. Karen Woo, 36 ans, avait été tuée en août, avec sept autres étrangers membres d'une équipe médicale humanitaire, dans la province de Badakhshan (nord-est). Deux Afghans avaient également péri dans l'attaque.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS