Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Ministère public de la Confédération a démasqué une organisation criminelle de type mafieuse active en Suisse depuis 1994. Il a mis en accusation 13 personnes impliquées dans des trafics de stupéfiants et d'armes à feu destinées à l'Italie, et liées au blanchiment d'argent.

Le Tribunal pénal fédéral devra statuer. L'organisation opérait sur l'axe Zurich-Tessin-Italie et avait des liens étroits avec des clans calabrais traditionnels ainsi qu'avec d'autres organisations de type N'drangheta ayant la haute main en Calabre et en Lombardie.

Son chef, originaire de Mesoraca (I), mais naturalisé en Suisse, a déjà été condamné. L'enquête pénale a révélé des activités illégales portant sur un trafic international de plus de 14 kilogrammes de cocaïne, d'au moins 285 armes à feu et le blanchiment de plus de 15 millions de francs suisses.

Etablie pour s'inscrire dans la durée, l'organisation mafieuse avait des structures solides et une hiérarchie rigide scrupuleusement respectée. Elle gardait le secret sur sa structure et ses membres pour commettre des actes de violence ou s'enrichir par le crime. Selon le MPC, elle opérait de manière autonome en Suisse malgré ses liens avec des mafias italiennes.

ATS