Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sion - Une pétition de 883 signatures a été déposée mercredi auprès de l'Etat du Valais pour demander une réduction de peine et la libération du chanvrier Bernard Rappaz. Elle a été remise à la conseillère d'Etat Esther Waeber-Kalbermatten.
Il est nécessaire de ne pas laisser mourir Bernard Rappaz, a déclaré Ruth Zwahlen, du musée du chanvre de Tägerig (AG), au nom des pétitionnaires. Ils ont suggéré une expertise psychiatrique du détenu qui pourrait permettre une modification de son régime carcéral.
Mme Waeber-Kalbermatten, cheffe du département valaisan de la sécurité, a dit comprendre les soucis des pétitionnaires. Elle a précisé qu'elle oeuvrait de son côté pour trouver une solution. Mais en dernier ressort la décision appartient à Bernard Rappaz qui possède toutes ses capacités de discernement.
Un recours est actuellement examiné par le Tribunal cantonal contre la décision de Mme Waeber-Kalbermatten de refuser au détenu une interruption de peine. Son avocat est prêt à aller au Tribunal fédéral pour sauver son client qui refuse de s'alimenter tant qu'il est détenu.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS