Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une personne a été placée en détention préventive après l'incendie qui a ravagé une ancienne usine textile en août à Horn (TG). Les enquêteurs soupçonnent un sinistre d'origine criminelle.

Le porte-parole du Ministère public thurgovien Stefan Haffter a confirmé mercredi des informations parues dans la presse. La personne a été arrêtée à la fin du mois d'octobre et se trouve en détention préventive. Le porte-parole n'a pas voulu donner de détails sur la personne.

L'enquête est toujours en cours, a précisé le porte-parole à l'ats. Les enquêteurs soupçonnent un acte criminel, car ils excluent qu'un problème technique, la foudre ou un feu d'artifice du 1er août soient à l'origine de l'incendie.

Plus de 200 pompiers et trois hélicoptères

Le sinistre s'est déclaré le 3 août vers 05h30 dans les bâtiments de l'ancienne usine textile Raduner, fermée depuis 1989. Plus de 200 pompiers assistés par trois hélicoptères ont lutté contre les flammes pendant toute la journée et toute la nuit.

Leur travail a été rendu particulièrement difficile en raison des risques d'effondrement des bâtiments. L'incendie s'est rapidement étendu à d'autres bâtiments, dont certains se sont effondrés.

L'ancienne usine devait être démolie. Le gouvernement cantonal avait donné son autorisation, mais le délai de recours n'était à l'époque pas encore échu.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS