Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

"Jusqu'où êtes-vous prêt à aller pour vos idées?", lance en mars 2010 Anders Behring Breivik, auteur des attaques de juillet 2011 en Norvège, au chef de file de l'extrême-droite néerlandaise Geert Wilders. L'échange se déroule lors d'une rencontre fictive, mise en scène à Amsterdam dans une pièce de théâtre.

Intitulée "Breivik rencontre Wilders", la pièce qui devait être jouée jeudi soir et dimanche au centre culturel "De Balie", réunit les deux hommes qui se croisent par hasard à l'aéroport d'Heathrow. Le député attend son avion après la présentation à la Chambre des Lords de son film anti-islam "Fitna" ("Discorde" en arabe).

Si la rencontre entre les deux hommes est fictive, le film est bien réel. Long de 17 minutes et diffusé en 2008, il juxtapose des images d'attaques terroristes et des citations tirées notamment du Coran qui appellent, selon Geert Wilders, au meurtre des non-musulmans. Dans la pièce, présentée jeudi à la presse, Anders Breivik exprime à Geert Wilders son admiration et son soutien.

Contre "l'invasion musulmane"

Hostile au multiculturalisme et à l'"invasion musulmane" en Europe, Anders Behring Breivik avait le 22 juillet 2011 fait feu sur un rassemblement de jeunes travaillistes sur l'île d'Utoeya, près d'Oslo, après avoir fait exploser une bombe près du siège du gouvernement norvégien, faisant 77 morts au total.

Dans un manifeste de 1500 pages diffusé sur Internet le jour des attaques, le Norvégien avait fait référence à Geert Wilders. Le député, qui assure être en lutte contre ce qu'il appelle "l'islamisation" des Pays-Bas, s'était dit "révulsé".

Geert Wilders avait qualifié de "camouflet" pour le mouvement anti-islamiste le fait que Behring Breivik "se soit retranché derrière la lutte contre l'islamisation" pour justifier les attaques.

La pièce a été écrite par Theodor Holman, un ami proche du cinéaste Theo van Gogh, virulent critique de l'islam, assassiné le 2 novembre 2004 à Amsterdam au nom de l'islam radical.

ATS