Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La société américaine SpaceX tentera le 7 février de procéder au premier amarrage d'une capsule privée, baptisée Dragon, à la Station spatiale internationale (ISS). L'engin spatial reviendra ensuite sur Terre avec un plongeon prévu dans le Pacifique au large de la Californie.

En cas d'échec, SpaceX prévoit de renouveler la tentative. "SpaceX a fait des progrès incroyables au cours des derniers mois pour préparer Dragon à sa mission", a assuré la NASA.

Cette mission peut ouvrir "une nouvelle ère dans le transport commercial à destination" de l'ISS, a ajouté l'agence spatiale américaine. Dragon devra s'approcher de l'ISS et l'équipage de la station utilisera un bras robot pour permettre à la capsule de s'amarrer.

Compétition

Ce lancement s'inscrit dans le cadre de la compétition dans laquelle sont engagés plusieurs groupes privés comme Boeing et Sierra Nevada pour proposer un engin spatial de transport susceptible de remplacer les navettes américaines qui ont pris leur retraite cette année.

SpaceX (Space Exploration Technologies), fondée et dirigée par l'homme d'affaires d'origine sud-africaine Elon Musk, qui a fait fortune dans l'Internet, est devenue en décembre 2010 la première société privée à mettre une capsule sur orbite et à la ramener sur Terre.

ATS