Toute l'actu en bref

Michael Matt s'est fait un prénom dimanche à Kranjska Gora. Le petit frère de Mario s'est imposé en slalom, s'offrant son premier succès en Coupe du monde.

Cadet de 14 ans de Mario, double champion du monde (2001 et 2007) et champion olympique (2014) de slalom, Michael Matt comptait un seul podium jusqu'ici sur le circuit, une 2e place décrochée en début de saison à Levi.

Egalement frère d'Andreas, ancien champion du monde de skicross, Michael Matt s'est montré le plus solide dimanche à Kranjska Gora sur une piste en piteux état. Deuxième après la manche initiale, mais loin derrière Stefano Gross (à 1''15), l'Autrichien s'est beaucoup mieux débrouillé que l'Italien sur le second tracé, le devançant finalement de 30 centièmes. Le podium a été complété par l'Allemand Felix Neureuther (à 0''46).

Troisième globe pour Hirscher

Une fois n'est pas coutume, Marcel Hirscher a été éjecté du podium en terminant au 4e rang. L'Autrichien a néanmoins assuré l'essentiel pour s'adjuger le globe du slalom, profitant de la déconvenue de son dernier rival Henrik Kristoffersen, privé de seconde manche après une grosse erreur sur le premier parcours.

Triple médaillé aux Mondiaux de St-Moritz - or en géant et slalom, argent en combiné -, Marcel Hirscher va aussi boucler sa saison avec trois globes en Coupe du monde. Il a validé samedi son sacre au classement général et en géant, avant de parachever son "hat trick" dimanche avec le trophée du slalom. Et comme le Salzbourgeois est décidément au-dessus du lot, il a raflé tous ses globes avant même les finales d'Aspen, programmées du 15 au 19 mars.

Marcel Hirscher affiche désormais huit petits globes à son immense palmarès (4x en slalom, 4x en géant). Ce sont toutefois ses six grands globes consécutifs du classement général qui impressionnent le plus, et d'autant plus que cet exploit n'avait encore jamais été réalisé dans l'histoire de la Coupe du monde. Marc Girardelli était resté bloqué à cinq sacres. Et chez les dames, Annemarie Moser-Pröll en avait aussi gagné six, mais pas consécutivement.

Une première pour Loïc Meillard

De leur côté, les Suisses ont réussi un tir groupé dimanche en Slovénie en plaçant Loïc Meillard (12e), Luca Aerni (13e) et Reto Schmidiger (15e) dans le top 15. Ce résultat a été particulièrement significatif pour Loïc Meillard, lui qui n'avait encore jamais marqué le moindre point en slalom en Coupe du monde.

Déjà habitué à briller en géant, le grand espoir neuchâtelo-valaisan (20 ans) a ouvert son compteur en slalom en limitant la casse sur le premier tracé (24e), puis en profitant d'une piste encore relativement ménagée sur le second parcours. Cela lui a permis de bondir de douze places au classement, et de faire le plein de confiance avant les Mondiaux juniors d'Are (6-14 mars), dont il sera l'un des grands favoris.

Derrière, le trio Meillard-Aerni-Schmidiger, la Suisse a encore placé Ramon Zenhäusern (18e) et Marc Rochat (28e) dans les points.

Quant au leader de cette équipe helvétique de slalom, Daniel Yule, il a été éliminé dès la manche matinale. Le Valaisan a enfourché à mi-parcours, essuyant sa deuxième déconvenue consécutive après celle des Mondiaux de St-Moritz, où il avait aussi été éliminé.

ATS

 Toute l'actu en bref