Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Basse-Autriche, une des principales provinces du pays, a annoncé jeudi avoir atteint son objectif de couvrir l'intégralité de sa consommation d'électricité avec des ressources renouvelables. Il s'agit d'une première dans ce pays-pilote exempt de centrale nucléaire.

L'annonce du gouverneur conservateur Erwin Pröll lors d'une conférence de presse coïncide avec le 37e anniversaire d'un référendum par lequel l'Autriche a définitivement renoncé à l'exploitation de l'énergie nucléaire, le 5 novembre 1978.

Le pays dispose de riches ressources hydro-électriques. Il a depuis massivement investi dans les énergies renouvelables et consomme 75% d'électricité verte, pour 25% d'origine fossile.

La Basse-Autriche, une province de 1,65 million d'habitants, est pour sa part parvenue à réduire à zéro la part des énergies fossiles après avoir consacré 2,8 milliards d'euros à cette fin depuis 2002, a-t-il été souligné jeudi. Le mix électrique de la province se compose désormais à 63% d'énergie hydraulique, de 26% d'éolien, de 9% de biomasse et de 2% de solaire.

Un tiers au niveau national

Selon le gouvernement provincial, 300'000 personnes ont pris part au programme local de transition énergétique. Ils ont notamment isolé leurs logements et installé des panneaux solaires. La Basse-Autriche affiche 36'000 "emplois verts".

A l'échelle nationale, l'Autriche, un pays de 8,5 millions d'habitants, veut subvenir d'ici quinze ans à la moitié de ses besoins énergétiques totaux - chauffage, transports et industrie compris - grâce aux énergies renouvelables. Elles couvrent déjà un peu plus du tiers (34%) de sa consommation.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS