Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Zurich - Le tribunal de district de Zurich a condamné lundi une psychothérapeute de 62 ans à 16 mois de prison avec sursis pour avoir soigné sa clientèle, issue de la haute société zurichoise, à coup de LSD, d'ecstasy ou de mescaline. Les faits se sont déroulés entre 2004 et 2008.
La psychothérapeute organisait lors de week-ends des séances de groupe réunissant environ 60 personnes, dont des médecins, des avocats ou des femmes de millionnaires, lesquels devaient débourser 300 francs. Selon l'acte d'accusation, lors de ces séances, elle a délivré quelque 700 portions de LSD, 700 d'ecstasy, 50 de mescaline et 150 de 2-CB.
Alors que le ministère public l'accusait de trafic de drogue, la psychothérapeute s'est défendue devant la cour en expliquant que ces produits n'étaient pas des drogues mais "des substances permettant un élargissement de la conscience". Elles ont permis aux patients de développer de nouvelles connaissances, a-t-elle précisé. La défense a plaidé en vain l'acquittement.
Au final, le tribunal n'a pas retenu l'accusation de trafic de drogue aggravé mais une claire violation de la loi sur les produits thérapeutiques. En plus de la peine de 16 mois de prison avec sursis, il a condamné la psychothérapeute à 2000 francs d'amende.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS