Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La récolte de miel 2017 s'est révélée excellente.

Apisuisse

(sda-ats)

Les apiculteurs suisses sont heureux: les quantités de miel récoltées cette année sont au-dessus de la moyenne dans tous les cantons. Dans certains, comme Bâle-Ville, Nidwald et le Tessin, les records de 2015 ont même été dépassés.

Les butineuses ont profité tout au long de l'année d'une météo chaude et ensoleillée, ponctuée de courtes périodes de pluie qui ont assuré une bonne production de nectar et de miellat, a indiqué jeudi apisuisse. Seul bémol: l'épisode de froid intense qui a détruit fin avril la floraison a légèrement réduit la production de miel de printemps.

Les abeilles ont été forcées de butiner plus tôt en forêt, ce qui a dans certaines régions donné un premier miel de printemps plus foncé que d'habitude et cristallisant plus lentement. En revanche, les récoltes de miel d'été se sont révélées nettement plus généreuses.

Pertes compensées

Sur l'ensemble de la saison, la récolte peut être qualifiée d'excellente. Sans les pertes d'avril, de nouvelles valeurs records auraient été atteintes.

Comme les années précédentes, les cantons de Schaffhouse, du Jura et de Neuchâtel sortent du lot avec plus de 30 kilos par colonie. Les ruchers en Valais, Glaris et Appenzell ont été les moins productifs, avec quelque 15 kilos par colonie, ce qui reste encore intéressant, selon la faîtière des apiculteurs.

Depuis 2011, les récoltes bonnes et médiocres alternent tous les deux ans, note apisuisse, un schéma qui tendrait à se répéter. Si cette tendance se vérifie, la récolte 2018 devrait être moins élevée.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS