Toute l'actu en bref

Alexander Van der Bellen et Doris Leuthard jeudi dans les rues de Berne

KEYSTONE/APA/HARALD SCHNEIDER

(sda-ats)

Le nouveau président autrichien Alexander Van der Bellen a entamé jeudi sa visite officielle de deux jours en Suisse. Il a été accueilli à la mi-journée à Berne par Doris Leuthard. Tout deux ont loué des relations "de pleine confiance" entre Berne et Vienne.

Dans un monde de plus en plus marqué par l'instabilité et les guerres, un échange de vues entre deux "pays stables et neutres" comme la Suisse et l'Autriche est une aubaine, a déclaré la présidente de la Confédération aux journalistes présents à Berne. "Les relations bilatérales sont au beau fixe", a-t-elle ajouté.

"Nous souhaiterions avoir le même genre de relation avec les autres pays voisins qu'avec la Suisse", a surenchéri M. Van der Bellen. Cette visite constitue l'une de ses premières sorties à l'étranger après des visites au préalable devant les institutions européennes à Strasbourg ainsi qu'à Bruxelles. La tradition veut que le président autrichien effectue sa première visite à l'étranger en Suisse.

Outre les relations bilatérales, les deux présidents ont évoqué la situation politique actuelle après la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne (Brexit), la crise migratoire en Europe et l'action de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), dont la présidence est assurée par l'Autriche.

Les deux présidents dont les pays s'illustrent dans les compétitions de ski ont aussi eu quelques mots sur les Championnats du monde qui se déroulent à St-Moritz. "Nous ne sommes pas envieux des médailles des Suisses. Mais la compétition n'est pas terminée et nous sommes encore plein d'espoir", a ironisé Alexander Van der Bellen. Pour l'heure, la Suisse a décroché davantage de médailles que l'Autriche.

ATS

 Toute l'actu en bref