Toute l'actu en bref

Quelque 460 classes se sont annoncées pour participer à la semaine des médias (image symbolique).

KEYSTONE/MARTIN RUETSCHI

(sda-ats)

L'éducation aux médias doit être renforcée. Les jeunes sont toujours plus nombreux à consommer uniquement des informations gratuites. La 14e édition de la semaine des médias du 27 au 31 mars est l'occasion de donner un coup de projecteur sur cette problématique.

"Toujours connectés?": le slogan donne le ton d'une partie des 50 activités pratiques proposées aux classes de lundi à vendredi prochains, annonce jeudi la Conférence intercantonale de l'instruction publique de la Suisse romande et du Tessin (CIIP) qui a lancé cette semaine spéciale en collaboration avec la RTS.

"Quel temps passons-nous devant les écrans? Quels sont les effets de l'hyperconnexion sur notre sommeil, notre cerveau, nos relations sociales?", sont quelques-unes des questions qui seront abordées.

La proportion de jeunes peu formés, qui ne consomment que des informations gratuites au coup par coup, lors de catastrophes et d'attentats, est en hausse, relève-t-elle dans un communiqué. Il s'agira donc de travailler sur l'identification des sources des informations et des images.

"A l'heure où les adolescents suivent davantage les 'YouTubeurs' que les médias traditionnels, pourquoi ne pas s'intéresser aux messages véhiculés par ces stars du web et aux contrats qui les lient souvent aux marques?", interroge la CIIP.

Concours romands

"Critiquer les médias, c'est facile. Mais quand il faut soi-même produire de l'information, on comprend mieux les contraintes du métier", poursuit-elle. Raison pour laquelle deux concours sont proposés aux classes romandes.

Le premier porte sur la création de publicités radio de 30 secondes. Le second sur la réalisation de "Unes" de journaux composées d'informations authentiques et vérifiées.

Huit radios et quatre télévisions régionales ont proposé d'accueillir des classes ou d'organiser une rencontre. La RTS met quant à elle sur pied huit ateliers pratiques dans ses studios de Genève et Lausanne.

Keystone et l'Agence Télégraphique Suisse (ATS) fourniront en outre photos et dépêches pour les concours ou des activités de décryptage. Avec quelque 460 classes déjà annoncées, la 14e semaine des médias devrait toucher près de 10'000 élèves, d'après les organisateurs.

Plus de 40 ans

Cet événement est aussi l'occasion de rappeler que la RTS et la CIIP coopèrent depuis plus de 40 ans pour améliorer l'éducation aux médias, ont souligné la conseillère d'Etat neuchâteloise Monika Maire-Hefti et le directeur de la RTS Gilles Marchand, cités dans le communiqué.

But: faciliter l'accès durable des enseignants et des classes à des ressources documentaires et pédagogiques sélectionnées par la CIIP. La RTS présentera en outre une série spéciale sur le sujet du 27 mars au 7 avril dans le "Court du jour", puis sur son site Internet sous la rubrique découverte.

www.semainedesmedias.ch

ATS

 Toute l'actu en bref