Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une vingtaine de débris découverts sur le littoral de l'océan Indien au large de l'Afrique de l'Est, ici à la Réunion, ont été identifiés comme appartenant probablement au vol MH370 de Malaysia Airlines (archives).

KEYSTONE/EPA MAXPPP/QUOTIDIEN DE LA REUNION/RAYMOND WAE TION

(sda-ats)

La Malaisie a autorisé l'entreprise américaine Ocean Infinity à reprendre les recherches pour retrouver le vol MH370 de Malaysia Airlines, a déclaré vendredi le ministre des transports. Celles-ci avaient été suspendues il y a une année.

Ocean Infinity avait annoncé cette semaine avoir déjà envoyé un navire vers la zone de recherche prévue, car elle anticipait qu'un accord serait finalisé rapidement. "Cela vise à gagner du temps si l'attribution du contrat se réalisait comme espéré", avait déclaré un porte-parole de la société.

La disparition du vol MH370 de Malaysia Airlines est l'un des plus grands mystères de l'histoire de l'aviation. L'appareil avait disparu le 8 mars 2014 avec 239 personnes à bord, dont 153 Chinois, après avoir décollé de Kuala Lumpur en direction de Pékin et changé de trajectoire.

Aucune trace de l'appareil n'a été trouvée dans la zone de recherches de 120'000 km2 déterminée dans le sud de l'océan Indien, sur la base d'analyses satellite de la trajectoire possible de l'appareil après qu'il eut dévié de sa route théorique. Une vingtaine de débris découverts sur le littoral de l'océan Indien au large de l'Afrique de l'Est -loin de la zone de recherches- ont été identifiés comme appartenant probablement à l'appareil.

Les recherches maritimes menées par l'Australie, les plus importantes de l'histoire de l'aviation, ont été suspendues en janvier 2017.

Paiement en cas de trouvailles

Le navire Seabed Constructor d'Ocean Inifnity est équipé de plusieurs sous-marins autonomes. Il est parti d'Afrique du Sud et devrait arriver dans la zone prévue d'ici à la mi-janvier.

La société américaine souhaite entreprendre les recherches, sur la base d'un accord prévoyant un paiement uniquement en cas de trouvailles, en janvier et février, durant une période aux conditions météorologiques considérées comme favorables. Elle est l'une des trois compagnies qui ont présenté des offres pour reprendre les recherches.

L'agence nationale australienne pour la recherche, le CSIRO, a publié en avril 2017 un rapport affirmant que le MH370 se trouvait "le plus probablement" au nord de l'ancienne zone de recherches dans un secteur d'environ 25'000 km2.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS