Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les auteurs des attentats du 13 novembre à Paris n'ont pas eu besoin de plus de "30'000 euros" pour organiser les attaques, a déclaré jeudi le ministre français des finances Michel Sapin. L'opération a été financée par un "cumul de toutes petites sommes".

Pour réunir ces 30'000 euros, "il n'y a pas besoin d'énormément de mouvements" d'argent, a souligné le ministre, ajoutant que l'opération avait été financée via notamment des cartes prépayées.

"Dans les heures qui ont suivi les attentats, l'analyse des mouvements de fonds a permis d'identifier des éléments familiaux, en Belgique, qui ont permis aux services français de renseignement financier (Tracfin) de localiser ceux qui ont été délogés", a raconté M. Sapin, évoquant "l'équipe terroriste de Saint-Denis".

"Ce n'est évidemment pas le seul élément" qui a contribué à les repérer, a poursuivi le ministre. Selon Tracfin, ces cartes prépayées, achetées en partie en Belgique, ont permis de financer les voitures et les appartements utilisés par les assaillants la veille et l'avant-veille des attentats.

Une réunion interministérielle consacrée à la lutte contre le financement du terrorisme a été convoquée jeudi par l'Elysée.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS