Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Une sonde américaine rattrape l'astéroïde Bennu

Osiris-Rex a été lancé en 2016 (archives).

KEYSTONE/AP/JOHN RAOUX

(sda-ats)

Un caillou dans le système solaire: la sonde américaine Osiris-Rex a rattrapé lundi l'astéroïde Bennu de seulement 500 mètres de diamètre. La sonde y prélèvera des échantillons en 2020 pour les rapporter sur Terre.

Osiris-Rex a voyagé plus de deux ans pour se rapprocher de Bennu, qui tourne autour du Soleil à une vitesse de 100'000 km/h et se trouve actuellement à 124 millions de kilomètres de la Terre. La petite sonde a freiné pour se stabiliser à sept kilomètres de l'astéroïde.

La Nasa a indiqué lundi avoir reçu un signal confirmant ce qu'elle appelle "l'arrivée", bien que la sonde ne doive pas toucher la surface avant la mi-2020. Commence aujourd'hui une longue et méticuleuse phase d'observation. Osiris-Rex va photographier, analyser et cartographier Bennu sous tous les angles. L'an prochain, elle fera des descentes à 225 mètres d'altitude.

Plein de questions

La Nasa veut savoir où la surface est lisse et où sont les reliefs. Y a-t-il des pierres ou des roches plus grosses? Des poussières sont-elles en orbite autour du caillou, qui pourraient endommager la sonde? Quelles sont sa masse et sa gravité?

A la mi-2020, Osiris-Rex se rapprochera doucement, "au rythme de marche d'un insecte", déploiera un bras articulé, et touchera cinq secondes la surface pour en aspirer au minimum 60 grammes de matériaux, et jusqu'à 2 kg.

En 2023, Osiris-Rex reviendra sur Terre, avec à son bord, espère la Nasa, la plus grande masse d'échantillons spatiaux depuis que les astronautes sont revenus de la Lune un demi-siècle plus tôt.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.