Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Johannesburg - A force de trop souffler, une Sud-Africaine s'est blessée à la gorge avec sa vuvuzela, a rapporté vendredi l'agence de presse Sapa. Ces longues trompettes en plastique au son assourdissant font partie de la panoplie de base du supporteur du Mondial-2010 de football.
Après une "compétition" de vuvuzelas avec des amis dans les rues du Cap (sud-ouest), Yvonne Mayer a senti sa gorge brûler mais elle a continué de souffler de plus belle. "Je pensais juste être malade", a-t-elle déclaré.
Pendant deux jours, elle n'a pu ni manger ni parler mais a bien fait rire son médecin. "Le docteur s'est vraiment amusé. Il n'arrêtait pas de se moquer de moi et a dit que c'était sa première blessure de vuvuzela", a raconté Mme Mayer.
La pression dans sa trachée a provoqué une lésion qui s'est agrandie à force de souffler, a expliqué le docteur Scott Barker.
L'amatrice de vuvuzela blâme surtout sa technique peu orthodoxe pour "jouer" de cet instrument, fortement critiqué pour son bruit assourdissant et connu pour présenter un risque auditif majeur.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS