Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pour son premier match de préparation au Championnat du monde de Moscou, la Suisse a dominé la Suède 5-3 à Ljungby. La jeunesse helvétique s'est bien comportée.

Du hockey moderne, voilà le credo prôné par Patrick Fischer à l'aube de cette double confrontation contre la Suède. On le voit en NHL et dans une moindre mesure en Suisse, le jeu évolue sans cesse. Aujourd'hui, les équipes qui réussissent sont celles qui jouent un style nord-sud et qui exécutent leurs actions avec de la vitesse.

Et cette équipe de Suisse possède de la vitesse. Un joueur comme Lino Martschini, 23 ans, incarne à merveille cette capacité à aller vite vers le but adverse. Le Zougois s'est d'ailleurs signalé en inscrivant le 2-2 (35e). C'est à ce moment que la Suisse, pourtant moins impressionnante que lors du tiers initial, a réussi à repasser devant en 75 secondes. C'est Cunti qui a pu donner l'avantage aux Helvètes sur power-play bien négocié.

Parmi les bonnes surprises côté suisse, on citera également le défenseur de Fribourg Yannick Rathgeb. Impliqué sur le jeu de puissance, l'arrière d'origine bernoise a marqué le 4-2 comme un routinier à la suite d'un bon travail préparatoire de Schäppi. Fischer voulait donner des responsabilités à ses jeunes joueurs afin de voir s'ils avaient les épaules assez solides pour répondre au jeu physique des Suédois. Compte tenu du résultat, le coach a de quoi être satisfait.

Attention toutefois de ne pas accorder une importance démesurée à ce premier match de préparation, étant donné qu'il n'y aura sans doute pas beaucoup de joueurs de ce test inaugural présents le dimanche 15 mai lorsque les deux équipes se retrouveront à l'occasion du Championnat du monde.

ATS