Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Agnès Jaoui sera l'une des figures du Festival du film français de Bienne (archives).

KEYSTONE/EPA/GUILLAUME HORCAJUELO

(sda-ats)

Le Festival du film français d'Helvétie (FFFH) de Bienne proposera du 12 au 16 septembre une soixantaine de films, dont une moitié de grandes premières. Parmi les invités de cette 14e édition empreinte de féminité, les actrices Agnès Jaoui et Mélanie Thierry.

"Le FFFH n'est pas basé sur un seul nom mais sur des artistes qui jouent un rôle dans le cinéma français", explique mardi Christian Kellenberger, directeur de la manifestation. Les responsables du festival se réjouissent de la forte présence féminine et d'une touche de glamour de la programmation.

Le festival dédié au cinéma francophone propose les derniers longs-métrages de cinéastes confirmés, tels que "Les Estivants" de Valeria Bruni Tedeschi, "Doubles Vies" d'Olivier Assayas, "Lola et ses frères" de Jean-Paul Rouve ou "Climax" de Gaspar Noé.

Présence en Ville de Berne

La manifestation accueillera une trentaine d'invités, artistes et professionnels du cinéma. Le public pourra découvrir 58 films représentant au total 73 projections, dont 18 auront lieu à Berne. En effet, pour la deuxième année, le FFFH sera présent dans la capitale.

L'objectif est de promouvoir à travers le cinéma la culture francophone et le bilinguisme dans une ville germanophone. Cette extension se trouve dans une phase test de trois ans et est soutenue par la Confédération, le canton et la ville de Berne.

Podiums de discussion

L'une des forces de cette manifestation est le dialogue qu'elle instaure entre le public et les professionnels du cinéma. Vingt podiums de discussions et de rencontres avec des invités du 7e art figurent au programme de la 14e édition du FFFH, 14 à Bienne et 6 à Berne.

Le réalisateur Stéphane Brizé ouvrira les feux avec les spectateurs le 12 septembre lors de la soirée de préouverture. Il dévoilera "En guerre", un film qui suit le combat des syndicats contre la fermeture de leur usine. Le lendemain, le réalisateur Thomas Lilti présentera "Première année".

Femme qui a obtenu le plus de récompenses aux Césars, la réalisatrice et actrice Agnès Jaoui présentera le 14 septembre sa comédie "Place publique". Le même jour, Elodie Bouchez et Jeanne Herry évoqueront les coulisses du film "Pupille". Les podiums s'enchaîneront jusqu'à dimanche soir.

Succès croissant

La manifestation, qui monte chaque année en puissance, est axée sur l'actualité cinématographique et n'entend pas être une tribune pour rendre hommage à une carrière. Elle a également pour objectif de rapprocher les cultures et de séduire les cinéphiles romands et alémaniques. Les films sont sous-titrés en allemand.

La notoriété du FFFH n'a jamais cessé de croître depuis sa première édition en 2005. Le festival avait alors accueilli 2500 spectateurs contre 16'500 l'année dernière, soit 15'000 à Bienne et 1500 à Berne.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS