Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une Libanaise, condamnée à huit ans de prison pour "atteinte" au peuple égyptien, a été arrêtée fin mai à l'aéroport du Caire alors qu'elle s'apprêtait à quitter le pays (photo prétexte).

KEYSTONE/AP/AMR NABIL

(sda-ats)

Une Libanaise a été condamnée samedi à huit ans de prison en Egypte pour "atteinte" au peuple égyptien, selon une source judiciaire. Elle affirmait dans une vidéo avoir été victime de harcèlement sexuel.

Cette touriste, Mona al-Mazbouh, a été arrêtée fin mai à l'aéroport du Caire alors qu'elle s'apprêtait à quitter le pays. Elle avait diffusé une vidéo sur Facebook, largement partagée, dans laquelle elle affirmait avoir été victime de harcèlement sexuel dans la rue et accusait les Egyptiens de vol et d'arnaque.

Ces accusations ont ulcéré des citoyens égyptiens dont certains ont appelé à son arrestation et déposé plainte. Cette femme a alors diffusé une autre vidéo affirmant que son intention n'était pas d'insulter les Egyptiens et que, dans son précédent enregistrement, elle ne mettait pas en cause "tout le peuple égyptien".

Samedi, un tribunal du Caire l'a condamné le matin à 11 ans de prison avant de modifier son verdict à 8 ans une heure plus tard, a indiqué la source judiciaire. Elle a été reconnue coupable d'avoir "porté atteinte au peuple égyptien". Le parquet l'avait accusée notamment de "propagation de fausses rumeurs et d'atteinte aux religions".

L'avocat de Mme Mazbouh a fait appel. Une audience se tiendra le 29 juillet, selon un responsable au parquet.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS