Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Comme son compagnon de route Roger Federer lors de leur longue étreinte, Marco Chiudinelli n'a pas pu retenir ses larmes à la Halle Saint-Jacques. Ses adieux furent, il est vrai, empreints d'émotions.

Le Bâlois de 36 ans a eu droit à une "standing ovation" lundi soir après sa défaite 6-2 7-6 devant le Néerlandais Robin Haase. Les organisateurs avaient bien fait les choses avec la projection sur les deux écrans du stade d'un film qui a retracé les grands moments de sa carrière: la demi-finale des Swiss Indoors de 2009 contre Roger Federer et l'épopée victorieuse en Coupe Davis de 2014.

"Ce fut un match très compliqué, avoue Marco Chiudinelli. J'étais trop nerveux sur les premiers jeux et je n'étais pas également à mon meilleur niveau sur le plan physique. Mais je suis tout de même parvenu à offrir une belle réplique sur la fin."

Le Bâlois reconnaît avoir connu une grande émotion après la balle de match. "C'est comme si j'avais remporté une grande victoire, dit-il. J'ai eu de la peine à réaliser ce qu'il se passait. Je suis extrêmement reconnaissant aux organisateurs de m'avoir permis de vivre de tels adieux." Même s'il est encore engagé en double cette semaine à Bâle et s'il disputera le mois prochain les interclubs en France, la - longue - carrière de Marco Chiudinelli s'est bien achevée lundi soir à la Halle Saint-Jacques devant toute la famille du tennis suisse.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS