Toute l'actu en bref

Le triptyque de Francis Bacon "Three Studies of George Dyer" s'est vendu pour 51,7 millions de dollars, commission et frais inclus (archives).

KEYSTONE/AP/FRANK AUGSTEIN

(sda-ats)

La maison Christie's a fait une démonstration de force mercredi à New York, avec une vente dont le total a atteint 448 millions de dollars. Les enchères ont été tirées notamment par Basquiat, Twombly et Bacon.

Ce total est proche de l'estimation haute qu'avait fournie Christie's, soit 462 millions de dollars. La soirée a été marquée par le peintre abstrait américain Cy Twombly, dont la toile de grande taille (1,91 m sur 2 m) "Leda and the Swan", peinte en 1962, a été adjugée 52,8 millions de dollars, le prix le plus élevé mercredi.

Autre événement, la vente du triptyque de Francis Bacon "Three Studies of George Dyer", trois portraits de la muse du peintre américain, qui fut son ami et amant. Estimé autour de 50 millions de dollars, il est parti pour 51,7 millions de dollars, commission et frais inclus.

Des millions pour plusieurs Basquiat

En incluant "La Hara" de Jean-Michel Basquiat, vendue pour 34,9 millions de dollars, trois oeuvres ont représenté, à elles seules, un tiers du montant de la vente de mercredi, consacrée à l'après-guerre et à l'art contemporain.

Cinq oeuvres de Basquiat ont été adjugées mercredi, dont trois à plus de cinq millions de dollars. Aucun des trois peintres ne s'est toutefois approché de son record.

La vente de jeudi chez Sotheby's, qui marquera la fin de la semaine d'enchères à New York, pourrait voir un record tomber pour Basquiat, avec un tableau sans titre dont la maison d'enchères attend plus de 60 millions de dollars. Le prix le plus élevé obtenu pour l'artiste new-yorkais à ce jour lors d'enchères date de mai 2016, avec 57,2 millions de dollars pour un autre tableau sans titre.

Bien que privé de record pour un artiste majeur, Christie's a réalisé un total rarement vu pour une seule vente, avec 96% des lots adjugés. "Si nous avions besoin d'une preuve de la force du marché de l'art, nous l'avons", a déclaré le directeur général Guillaume Cerruti, à l'issue de la vente. "Si nous avions besoin d'une preuve de la force de Christie's, nous l'avons."

ATS

 Toute l'actu en bref